Je ne suis pas la « numéro 3 »

Nous sommes nombreux à nous définir ou à définir nos enfants dans la fratrie en utilisant l’expression « Mon numéro 1 » pour parler de l’aîné, « Mon numéro 2 », etc. Le sordide fait divers en janvier dernier de ce père de famille californien qui a séquestré ses 13 enfants pendant 30 ans m’a mis la puce à l’oreille quand on a publié la photo de ses enfants portant chacun un numéro. Je me suis rendue compte que nous faisions parfois la même chose! Attribuer à son enfant – ou s’attribuer à soi-même – un numéro, m’est apparu totalement inapproprié et j’ai décidé de transformer cette expression de manière très simple, en me définissant comme « la troisième de la famille ». C’est un détail sans doute, mais la vie n’est-elle pas faite de détails…? Le rang dans la fratrie est important dans la construction d’un enfant, cela fait partie intégrante de son histoire, de ce qui le construira toute sa vie, il ne s’agit pas de le nier, bien au contraire. Il s’agit juste d’utiliser une formule plus adaptée et de laisser les « numéros » pour les tickets de laboratoire ou de Pôle Emploi.

Julie Renauld Millet, thérapeute systémique, accompagnements Parents Enfants

2 réflexions sur “Je ne suis pas la « numéro 3 »

  1. Caroline Pflimlin dit :

    Bonjour Julie,

    Je viens de découvrir votre site (Je suis aussi membre de l’association de DP) et cet article est très intéressant ! Cela me rappelle, alors en expatriation en Allemagne, lors de la première consultation « du troisième enfant de ma famille » ;)) , ma pédiatre qui me dit : « Bon, vous avez maintenant 3 enfants. Si vous voulez éviter toute jalousie je vous conseille ceci. Respectez l’ordre de naissance au quotidien : un tour en vélo ? Votre ainée en première ligne puis son frère et enfin le dernier. Vous servez à table ? Servez d’abord votre ainée puis le second enfant puis le troisième. C’est l’heure de prendre la douche ? Idem. Comme d’utiliser l’électricité sans trop savoir comment et pourquoi ça marche…J’ai testé…et ça a marché !
    Bonne journée !
    Caroline,

    J'aime

    • julierenauldmilletlifecoach dit :

      Merci! Je crains dans ce cas que ce soit toujours l’aîné, le plus favorisé non? Toujours le 1er… et le dernier toujours le dernier…? Le chapitre sur le rang dans la fratrie ne nous enseigne t-il pas de réajuster précisément, que ce ne soit pas toujours l’aîné le responsable et discipliné, le dernier chouchouté, etc.?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s