Comment se construit un enfant ?

Le Docteur Eva Dreikurs Ferguson, fille de Rudolf Dreikurs qui a développé les travaux d’Alfred Adler, initiateur de la psychologie individuelle et tous deux psychiatres autrichiens du début du XXème, explique le concept de logique interne que nous nous façonnons dès la naissance.

Entre 0 et 6 ans, l’enfant absorbe chacune des informations transmises entre ses deux parents et plus généralement au sein de sa fratrie. La façon dont la mère parle au père, et réciproquement, les types de communication, les systèmes de pensées, d’actions, de réactions. L’enfant ne perd pas une miette des milliers de détails qui foisonnent au-dessus de sa tête au quotidien.

« Si la mère reproche au père, en criant, avec colère, d’avoir encore oublié les œufs au marché. L’enfant apprendra que dans la vie, nous pouvons obtenir les choses en criant et en étant en colère. Mais si le père répond qu’elle n’avait qu’à y aller elle-même. L’enfant apprendra que les cris et la colère ne suffisent parfois pas », explique Eva Dreikurs.

« On peut aussi choisir d’apprendre à l’enfant qu’il est possible de se parler poliment et de demander les choses sans se fâcher. Que l’on peut écouter l’autre, ses besoins et même entendre ce que l’autre a à dire. Ceci entre parents, mais savoir écouter aussi les enfants. Leur demander leur avis est encore trop rare, pourtant l’effet est tout à fait bénéfique ».

A 6 ans, l’enfant connaît tout de la communication entre ses parents. Et il découvre ainsi comment trouver de l’importance, ce qui est important ou non dans la vie (si on fait grand cas d’une boîte d’œufs oubliée ou non), quels types de comportements engendrent un succès ou un échec. Il découvre également, à travers ses informations, si la vie est dangereuse, imprévisible, etc.

Avant même son entrée à l’école, l’enfant détient une vision de la vie et il est persuadé que c’est la réalité.

C’est ainsi que l’enfant construit sa logique interne. S’il a observé que sa mère, ou son père, était sans cesse victime (des erreurs des autres, de la société, de son réveil en panne, de son patron désagréable…), il grandira en pensant que tout le monde est une victime, lui le premier. Et cela lui prendra beaucoup de temps (et de travail) pour réaliser qu’il peut ne pas être une victime.

« La logique privée est la clef pour interagir avec les siens. Elle prend racine dans nos interactions familiales. Nous avons chacun notre propre logique privée et pensons, chacun, que le monde est ainsi fait. »

Nos logiques privées nous amènent bien souvent à faire des suppositions, nous en faisons tout le temps (pour ceux qui les connaissent, c’est le 3è accord toltèque). Nous interprétons les messages de l’autre.

Eva Dreikurs raconte :

« Un psychiatre demande à une petite fille :

  • Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?

La petite fille répond :

  • Je veux être docteur
  • Ha, tu aimes aider les autres alors !
  • Non, je veux les découper !!

Ici le psychiatre possède une logique privée bien différente de celle de la petite fille qui n’est pas dans une logique d’aide, mais plutôt de super-pouvoir sur l’autre. »

« Les logiques privées peuvent évoluer. Les principes adlériens modifient le regard de l’enfant sur le monde. Selon Alfred Adler – psychiatre autrichien contemporain de Freud –  il ne s’agit pas d’apprendre à l’enfant à s’asseoir correctement ou à sourire plus souvent. Il s’agit de l’aider à changer sa logique interne si elle n’est pas adaptée au monde réel. La théorie adlérienne n’a donc pas pour objectif de rendre les gens plus heureux, mais de faire en sorte qu’ils fonctionnent mieux ensemble. Et s’ils fonctionnent mieux ensemble, alors leurs émotions seront positives », poursuit-elle.

Notre travail de formateur en discipline positive, ou mon travail de coach parental, est de comprendre les logiques internes de chacun (parents et enfants), de les mettre en harmonie et de faire en sorte qu’elles soient adaptées à la réalité, pour que la famille, dans son ensemble, fonctionne mieux.

Julie Renauld Millet, coach systémique

Formatrice en Discpline Positive

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s